Le Carroussel de Chevaux Canadiens

Visant la mise en valeur du cheval canadien, le Carrousel de chevaux Canadiens est un projet d’envergure et fédérateur, réunissant sur la piste des cavaliers de 13 à 72 ans en formation de seize couples cavalier/cheval. Ils exécutent ensemble une chorégraphie parfaitement synchronisée.
Comme le canadien est historiquement le cheval du peuple, le carrousel se veut à son image. Il est fondé sur la diversité et non sur l’uniformité, à l’image de la population. L’esprit du carrousel se veut inclusif, sans contraintes pour les chevaux et cavaliers, d’âge, de forme, de taille, de discipline équestre, de couleur.
La race étant classée comme critique au niveau de l’état du cheptel, l’idée du carrousel part d’une cause à défendre, celle du cheval canadien, peu valorisé dans la pratique équestre moderne, malgré des qualités sportives indéniables, une force et une intelligence hors du commun ainsi qu’une grande versatilité.
Les propriétaires de chevaux et les cavaliers qui composent le carrousel sont des passionnés qui ont à coeur la préservation de la race. Leurs grandes qualités sont l’esprit d’équipe et la persévérance, d’abord pour porter financièrement ce projet et ensuite pour participer aux entraînements qui les mèneront à une prestation d'envergure.
Le Carrousel de chevaux Canadiens, c’est aussi une magie qui s’opère entre plusieurs équipes cavalier/cheval qui exécutent un éventail de figures équestres, dans une chorégraphie complexe, au son de la musique. Ce travail demande un grand synchronisme et une maîtrise de la part des cavaliers.
Déjà riche de l’expérience d’une année d’entraînement et de formation, les équipes cavalier/cheval pourront parfaire leur expertise lors de la saison 2022 et seront présentes lors d’un Événement Carrousel. L’objectif visé pour les années à venir est de présenter le Carrousel en tournée de spectacles à travers le pays.

Le Cheval Canadien

Le cheval canadien, c’est le cheval d’un pays, c’est le cheval d’un peuple, le cheval d’une fierté, le patrimoine des Québécois,
c’est NOTRE cheval.
Le cheval canadien a été élevé au rang de race patrimoniale du Québec en 1999 et par la suite nommé symbole national en 2002. Il est maintenant considéré comme un fleuron du patrimoine canadien. Au début de son histoire, il y a plus de 350 ans, il était l’allié indispensable de nos ancêtres bâtisseurs. Cheval d’une grande polyvalence, il démontre des qualités aussi bien attelé que monté. D’ailleurs, la cavalerie du Service de Police de la Ville de Montréal l’utilise depuis 1995. Sa force, sa docilité, son intelligence, son endurance et sa robustesse en font un cheval d’une grande valeur. Il mérite que l’on s’intéresse à lui. Les chevaux canadiens sont aujourd’hui trop peu nombreux. On en compte seulement 6 500 individus dans le monde, dont la moitié au Québec. La race étant précaire, il est de notre devoir d’en faire la promotion.


Il y a de ces chevaux qui nous marquent à tout jamais.
Par leur présence et leur charisme, ils frappent l’imaginaire.
Dans leurs yeux, brillants d’intelligence, on découvre aussi toute leur sensibilité.
Par leur talent, souvent mésestimé, ils confondent les plus sceptiques.
Francs et vaillants, ils se donnent toujours corps et âme.
Par leur rusticité, ils défient les rigueurs du climat.
Forts et endurants, c’est dans le trépas qu’ils atteignent leur limite.
Compagnons d’une vie, leur loyauté et leur dévouement vous accompagnent tout au long de la vôtre.
Le cheval Canadien est de ceux-là. Il est tout cela à la fois.


Katy Harrouart